PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La Conférence des doyens de médecine s'oppose à la suppression de l'AME

Alors que le Sénat a voté la suppression de l’aide médicale d’Etat dans le cadre du projet de loi immigration, le 7 novembre dernier, la Conférence nationale des Doyens des facultés de médecine annonce s’opposer à cette décision. 
 

Le 7 novembre dernier, les sénateurs votaient la suppression de l’aide médicale d’Etat (AME) dans le cadre du projet de loi immigration. Si, vous, lecteurs d’Egora, y êtes favorables à 70%, la Conférence nationale des doyens des facultés de médecine a, quant à elle, choisi de s’opposer à ce vote. Elle se prononce "en faveur de cette aide sociale qui permet aux personnes étrangères en situation difficile de bénéficier d’un accès normal à des soins de qualité”, écrit-elle dans un communiqué publié vendredi dernier.  

Les personnes bénéficiaires de l’AME sont en effet, “exposées à des risques sanitaires importants avec des menaces notamment de maladies transmissibles bactériennes, parasitaires et virales mais aussi de maladies chroniques qui doivent être prises en charge rapidement et correctement, avant qu’elles ne s’aggravent”, poursuit la Conférence nationale des doyens de médecine, qui indique que cela pourrait entraîner “une détérioration des indicateurs de santé publique” du territoire. 

Elle insiste également sur les conséquences possibles de cette suppression, en évoquant par exemple “un plus grand recours aux services des urgences déjà débordés, un plus grand nombre d’hospitalisations dans les hôpitaux publics, y compris dans des secteurs comme les réanimations ou la pédiatrie déjà en difficultés, [qui] entraîneraient un surcoût économique aggravant le déficit budgétaire des hôpitaux publics”. 

Selon la Conférence nationale des doyens de médecine, ce vote est par ailleurs “contraire aux engagements éthiques et aux principes fondateurs de la médecine que nous enseignons aux futurs médecins et contraire au serment d’Hippocrate qu’ils prononcent”. Elle demande donc le maintien de l’AME par l’Assemblée nationale en décembre 2023. 

1 commentaire
24 débatteurs en ligne24 en ligne
Photo de profil de Michel Rivoal
Michel Rivoal est en ligne
5 k points
Débatteur Passionné
Anesthésie-réanimation
il y a 3 mois
J'avoue ne pas toujours être d'accord avec nos ministres de la santé, les doyens des fac, le directeur de l'A.P. , la FHF... Mais là ça me rassure un peu cette prise de position. Je suppose que le con...Lire plus
1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Médecin, seriez-vous prêt à déclarer les patients qui n'honorent pas leur rendez-vous à l'Assurance maladie ?

Francois Laissy

Francois Laissy

Non

40% de oui qui sont prêts à dénoncer leurs patients indélicats alors que c'est une question uniquement entre le médecin et le... Lire plus

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…