Réintégration des soignants non-vaccinés : l’Académie de médecine réaffirme son opposition

01/12/2022 Par Louise Claereboudt
Déontologie
Alors que la Grèce s’est décidée à réintégrer les professionnels de santé non-vaccinés contre le Covid, l’Académie de médecine française maintient sa position.

  Machine arrière. Malgré l’opposition de son ministre de la Santé, Thanos Pleuris, la Grèce va réintégrer ses soignants non-vaccinés contre le Covid-19 à partir du 1er janvier prochain, a indiqué l’AFP. Une décision – annoncée le 29 novembre, qui fait suite à l’avis du Conseil d’Etat, qui a jugé la mesure de suspension contraire au principe de proportionnalité. Début novembre, l’Italie avait déjà sauté le pas. La France ne semble toutefois pas prête à revenir en arrière, bien que les oppositions mettent la pression à l’Assemblée nationale – où des débats houleux ont eu lieu récemment sur le sujet. Le Gouvernement s’en remet jusqu’ici à l’avis de la Haute Autorité de santé et du Comité consultatif national d’éthique, qui sont attendus pour le début de l’année prochaine. Jusqu’ici, les autorités sanitaires s’étaient toujours montrées défavorables à une réintégration de ces personnels non-vaccinés. En juillet dernier, la HAS considérait en effet que "les données [n’étaient] pas de nature à remettre en cause" l'obligation vaccinale des soignants. L’Académie de médecine s’était elle aussi opposée à un retour en arrière. "La réintégration de professionnels de la santé non vaccinés au sein de l'équipe soignante compromettrait le climat de confiance et la cohésion qui doivent exister entre ses membres et avec les malades" et "mettrait en péril les malades fragiles", sans résoudre les difficultés actuelles de fonctionnement de l'hôpital, estimait-t-elle alors. Dans un post publié sur Twitter, ce mercredi 30 novembre, cette dernière a rappelé sa position. "Pour protéger les plus fragiles, les soignants non-vaccinés ne doivent pas être réintégrés", a-t-elle écrit.  

     

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
11 débatteurs en ligne11 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17