Accusée de diffamation par Didier Raoult, Karine Lacombe a été relaxée

22/11/2022 Par Aveline Marques
Faits divers / Justice
L'ancien directeur de l'IHU Méditerranée reprochait à l'infectiologue parisienne d'avoir affirmé à la radio qu'il était poursuivi pour faux témoignage devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale.

  L'affaire prend pour cadre le conflit qui oppose depuis le printemps 2020 le Pr Raoult, ancien patron de l'IHU de Marseille, aux chercheurs parisiens sur l'efficacité de l'hydroxychloroquine contre le Covid. En juillet 2020, la Pr Karine Lacombe, cheffe du service des maladies infectieuses de l'hôpital Saint-Antoine (AP-HP), était invitée à réagir, au micro d'Europe 1, aux propos tenus quelques jours plus tôt par l'infectiologue marseillais devant la commission d'enquête de l'Assemblée nationale sur la gestion par le Gouvernement de la crise du Covid. Le Pr Raoult y avait affirmé que le taux de mortalité en réanimation à Marseille était inférieur au taux de mortalité constaté dans les services parisiens. Karine Lacombe avait alors rétorqué : "Bien sûr donc vous savez qu'il a des actions en justice pour mensonges devant la commission parlementaire qui sont en cours." Jugeant cette accusation "intolérable", le Pr Raoult avait porté plainte contre sa consoeur pour diffamation, soulignant à l'audience, qui s'est déroulée le 9 septembre dernier à Marseille, qu'il n'y avait "jamais eu de plainte" pour faux témoignage. Dans sa décision, rendue ce mardi 22 novembre, le tribunal correctionnel de Marseille reconnaît que les propos de Karine Lacombe "portent atteinte à l'honneur et à la considération de M. Raoult". Mais les juges ont retenu l'excuse de bonne foi pour la relaxer. Ils ont estimé que la médecin s'appuyait sur "une base factuelle suffisante avec deux signalements contestant les déclarations de M. Raoult devant la commission parlementaire, dont celle de Martin Hirsch", alors à la tête des Hôpitaux de Paris. La Société de pathologie infectieuse de langue française avait également fait part de son intention de porter plainte devant l'Ordre des médecins. Le tribunal a aussi relevé l'"absence d'animosité personnelle" de Karine Lacombe et sa "prudence dans l'expression". Me Brice Grazzini, défenseur de Didier Raoult, a fait part de l'intention de son client de faire appel, un appel qui ne pourra statuer que sur d'éventuels dommages et intérêts sans possibilité de revenir sur la relaxe prononcée. [avec 20minutes.fr et AFP]

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17