“Les médecins qui ne valideront pas la recertification n’auront pas le droit d’exercer" | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

“Les médecins qui ne valideront pas la recertification n’auront pas le droit d’exercer"

Dès 2021, tous les nouveaux médecins devront passer régulièrement une recertification. Tous les 6 ans, ils devront valider un certain nombre de journées de formation dont le contenu reste à définir. Une procédure indispensable, selon Agnès Buzyn, pour qui "la confiance se donne, et celle des patients pour leurs médecins repose sur la fiabilité et l’acuité de leurs connaissances".

 

"Les médecins qui ne valideront pas la recertification n’auront pas le droit d’exercer", a lâché, catégorique, le Pr Serge Uzan en rendant son rapport ce lundi. Mais derrière ces propos tranchants, c’est une profonde bienveillance à l’égard des médecins qui est revendiquée par le président de la mission sur la recertification. D’ailleurs, il se presse d’ajouter : "Mais c’est impossible, ça n’arrivera pas. Certains ne voudront pas s’y soumettre, c’est autre chose. Mais alors, c’est une façon de se réorienter vers autre chose que la médecine…"

Si le Pr Serge Uzan est convaincu de la réussite de la procédure de "Certification et valorisation périodique" qu’il propose à Agnès Buzyn, c’est qu’elle est "faite par des médecins, pour des médecins", promet-il. Au programme, de la souplesse, de l’auto-évaluation, des procédures dématérialisées… C’était d’ailleurs l’une des consignes d’Agnès Buzyn au moment de commander ce rapport : "Ça ne doit pas être un poids dans l’agenda déjà surchargé des médecins", a rappelé la ministre ce lundi.

 

"Des contrôles pourront être menés"

Concrètement, tous les médecins diplômés à partir de 2021 devront valider, tous les six ans, 15 à 30 jours de formation par an. Les médecins déjà en exercice pourront participer sur la base du volontariat. Les conseils nationaux professionnels (CNP) et le Collège de la médecine générale (CMG) seront chargés de dresser une liste d’activités qu’ils estiment formatrices. Le DPC, dont la durée indemnisée doit être allongée, estime le Pr Uzan, aura largement sa place dans ces activités de formation, mais pas seulement. La participation à des congrès, l’enseignement, l’encadrement, la recherche seront aussi valorisés. Autant d’activités que le médecin pourra déclarer lui-même sur un espace personnel numérique sécurisé. "Des contrôles pourront être menés sur quelques cas, mais je ne crois pas que les médecins tricheront", ajoute le Pr Uzan.

Autre élément majeur dans la procédure de recertification, la...

49 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…