"Ingratitude corporatiste" : la liberté d'installation remise en cause par plusieurs amendements | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Ingratitude corporatiste" : la liberté d'installation remise en cause par plusieurs amendements

Qui dit projet de loi de santé, dit amendements remettant en cause la liberté d'installation des médecins. Le texte qui sera examiné le 18 mars à l'Assemblée nationale ne déroge pas à la règle. S'opposant à toute "mesure coercitive", l'Anemf se dit prête à se mobiliser. "La liberté d’installation totale dont jouissent les professionnels de santé exerçant en ville les mènent naturellement à privilégier leur confort de vie présumé sur leur mission de service public", attaquent les députés de La France insoumise, dans l'exposé sommaire d'un amendement au projet de...
20 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…