Un pro-coercition à la tête d'une mission parlementaire sur l'accès aux soins

15/02/2018 Par Catherine le Borgne
Démographie médicale

Le député centriste d'Eure et Loire Philippe Vigier, auteur en novembre 2016 d'une proposition de loi (rejetée) préconisant la coercition à l'installation dans les territoires déficitaires et le conventionnement sélectif, a été nommé à la tête d'une mission parlementaire sur l'accès aux soins.

Ex interne des hôpitaux de Paris, le Dr Philippe Vigier, dirigeant d'un laboratoire de biologie, sera à la tête d'une mission d'une trentaine de parlementaires, chargés de faire un état des lieux et des propositions pour un accès aux soins équitables sur l'ensemble du territoire. Il devra notamment évaluer l'efficacité des politiques publiques mises en place pour lutter contre la désertification médicale en milieu rural et urbain.

Le centriste Philippe Vigier est désormais membre du groupe Les Constructifs. Il a été porte-parole de François Fillon durant la campagne pour l'élection présidentielle de 2017. "C'est de l'irresponsabilité totale que de ne pas vouloir entendre la réalité de la désertification médicale. Ne pas entendre cette anxiété des médecins en burnout qui n'en peuvent plus et qui, à 68 ou 70 ans continuent de travailler, déplorait le député il y a quelques mois sur Egora. Ne pas entendre ces patients qui ont de plus en plus de difficultés pour trouver un médecin. Je rappelle que la Constitution de 1946 prévoit l'égalité devant les soins. Cette égalité n'existe plus. Il y a de plus en plus de dépassements d'honoraires, de reste à charge. Et le tiers payant généralisé qui complexifie les choses. C'est le symbole d'une impuissance publique totale." Le député Philippe Vigier assure avoir rencontré les internes, peu séduits par ses propositions. "Les internes préfèrent faire évoluer le système actuel. Je leur ai dit que, malheureusement, cela ne fonctionnerait pas", regrette le député.

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17