Travailler plus pour gagner pareil : la formule magique d'une start-up contre les déserts | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Travailler plus pour gagner pareil : la formule magique d'une start-up contre les déserts

Et s'ils avaient enfin trouvé la solution contre les déserts médicaux… Karine Zaouche, Charlotte Lajoux et Aymeric Du Mesnil sont en train de mettre au point le site merci-doc.com. Cette start-up, lauréate des trophées des services innovants entend nouer des partenariats avec les communes en mal de médecin. Elle leur propose de leur envoyer, une fois par semaine un généraliste en secteur 1. Communes et médecins se sont déjà montrés intéressés par le projet. Le service devrait être effectif dans le courant de l'année.

 

Egora : Que propose merci-doc.com?

Karine Zaouche : Merci Docteur est une solution pour lutter contre les déserts médicaux. L'idée est de mettre en place un dispositif de consultations de médecine générale, à temps partiel, dans les déserts médicaux. Pour cela, nous nous appuyons sur un réseau de médecins volontaires aux alentours, résidants à une heure maximum de chaque commune dans laquelle ils interviendront. Les praticiens disponibles viendraient un jour par semaine, en fonction des besoins des territoires, pour consulter dans un espace dédié, proposé par la commune.

 

Concrètement, comment cela va-t-il se dérouler ?

Karine Zaouche : Concrètement, nous nouons un partenariat avec une mairie qui nous met à disposition une salle. Nous nous chargeons de mettre aux normes cette salle afin qu'elle réponde à notre charte éthique. Puis nous créons un binôme ou un trinôme de médecins généralistes qui vivent aux alentours, à une heure maximum de trajet. Les médecins se répartissent alors les consultations hebdomadaires.

Charlotte Lajoux : Dans notre offre, les médecins travaillent à leur rythme habituel, touchent leur honoraires (nous ne touchons absolument rien sur ces honoraires) et nous leur reversons une indemnité supplémentaire. En plus de cela, nous gérons pour eux l’ensemble des démarches administratives pour obtenir les autorisations d’exercice. Le but n’est donc pas du tout de les faire travailler plus, au contraire, c’est vraiment de les aider à avoir plus de temps passé auprès du patient.

 

Comment est née l'idée ?

Karine Zaouche : Nous sommes trois consommateurs issus du monde de la santé. Nous travaillons beaucoup dans le conseil en santé, notamment avec les...

11 commentaires

D'accord, pas d'accord
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…