Plus de 7 médecins sur 10 estiment que leur rémunération est insuffisante

28/09/2023 Par Louise Claereboudt
Une enquête réalisée par nos confrères de Medscape révèle que 77% des médecins français – hospitaliers et libéraux – jugent leur rémunération trop faible. Une majorité d’entre eux déplorent en outre une diminution de leur pouvoir d’achat. 

 

Sale temps pour les médecins français. Si les revenus des médecins (hospitaliers et libéraux) apparaissent relativement stables en 2022 par rapport à l’année précédente, 77% d’entre eux estiment qu’ils ne sont pas suffisants, selon une enquête réalisée par Medscape. Seuls 23% des 900 répondants à ce sondage déclarent être suffisamment rémunérés pour leur travail. Les revalorisations accordées à l’hôpital dans le cadre du Ségur et la revalorisation de 3,5% de la valeur du point d’indice de la fonction publique intervenue en juillet 2022 semblent donc ne pas avoir produit les effets escomptés. Du côté des libéraux, la non-évolution du tarif de la consultation y joue pour beaucoup. 

Une image contenant texte, capture d’écran, Police, nombreDescription générée automatiquement
Source : Medscape
 
Une image contenant texte, capture d’écran, cercle, PoliceDescription générée automatiquement
Source : Medscape

Pour 69% des médecins ayant répondu à cette enquête, leur pouvoir d’achat a ainsi diminué en 2022 – il a stagné pour 23% des praticiens et augmenté pour seulement 8%. 60% des médecins ayant vu leur pouvoir d’achat diminuer estiment que l’inflation et la situation économique mondiale actuelle (liée notamment à la guerre en Ukraine) sont à l’origine de cette baisse. La faute, pour d’autres, à la pandémie de Covid-19. La hausse des charges (notamment dans les cabinets libéraux) revient également comme un motif de leur baisse de leur capacité à consommer. Selon l’Union nationale des associations de gestion agréées (Unasa), les charges externes des généralistes ont augmenté de 6,2% en 2022, indique Medscape. 

Une image contenant texte, capture d’écran, Police, logoDescription générée automatiquement
Source : Medscape

Les médecins sondés se montrent pessimistes sur l’avenir économique du pays, puisque 75% d’entre eux jugent qu’elle ne va pas s’améliorer d’ici deux ans. Ils se montrent également inquiets pour leur situation patrimoniale au regard de la crise économique et sociale. La moitié des répondants ont d’ailleurs déclaré posséder moins de 500 000 euros de patrimoine. Ce qui n’est pas à la "hauteur de leurs sacrifices", ont-ils déclaré auprès de nos confrères. 

 

*enquête réalisée par Medscape auprès de 879 médecins à temps plein du 21 décembre 2022 au 15 mai 2023. 

[avec Medscape

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

11 commentaires
4 débatteurs en ligne4 en ligne
Photo de profil de Christiane Kouji
3,6 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 9 mois
En tant que généraliste à honoraires bloqués, je ne vois vraiment pas comment je pourrais estimer être bien rémunérée pour mon travail alors que le taux horaire est grosso modo la moitié de celui d'un...Lire plus
Photo de profil de Fabien Bray
5,2 k points
Débatteur Passionné
Médecins (CNOM)
il y a 9 mois
La rémunération est insuffisante, mais le taux de prélèvement est aussi beaucoup trop écrasant (#Carmf). Par ailleurs beaucoup ont encore en travers de la gorge la période Covid, quand on a bossé cha...Lire plus
Photo de profil de Jimo Anand
400 points
Débatteur Renommé
Médecine générale
il y a 9 mois
La rémunération des médecins est très basse point barre. Surtout à 25 balles la consultation quelque soit la durée de la consultation. C’est soldes toute l’année chez le médecin. On est l’avant dernie...Lire plus

La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17