Médecins salariés, l'enquête : qui sont ils ? que font-ils ? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Médecins salariés, l'enquête : qui sont ils ? que font-ils ?

Au 1er janvier 2018, il y avait 82 890 médecins salariés, dont 74,6 % hospitaliers. En dehors des établissements de santé, ils exercent principalement en centres de santé, mais ils peuvent être médecins scolaires, médecins du travail, médecins-conseils de l’Assurance maladie ou inspecteurs de santé publique. On note cependant une faible attractivité de l’exercice salarié quand celui-ci s’éloigne du soin et que la rémunération est jugée insuffisante. Pourtant, les pouvoirs publics misent sur les médecins salariés pour lutter contre les déserts médicaux.

 

Cet article a initialement été publié dans Les Tribunes de la Santé

 

Médecins en centres de santé

5 800 médecins travaillent dans un centre de santé : c’est la part la plus importante des médecins salariés, et leur mode d’exercice attire les jeunes et les futurs médecins. La proportion de spécialistes est plus forte que celle de généralistes mais les premiers exercent généralement plutôt sous forme de vacations. Le modèle des centres de santé a longtemps été décrié par une partie de la profession, notamment chez les généralistes libéraux avec qui ils sont en concurrence directe. En 2013, un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) admettait d’ailleurs l’« utilité sanitaire et sociale » des centres de santé mais notait que leur « efficacité médico-économique ne peut être prouvée ».

Cependant, un nouveau modèle économique pour les centres de santé est en passe d’être retrouvé depuis la publication de l’ordonnance du 12 janvier 2018 relative à leur création et leur fonctionnement. Selon l’état des lieux des centres de santé établi par la Direction générale de l’offre de soins (DGOS), on comptait, en 2017, 101 centres médicaux pour 471 centres infirmiers et 658 centres dentaires. Un gros tiers des centres de santé médicaux sont associatifs, un peu moins de 30 % gérés par des collectivités territoriales, environ 10 % par des mutuelles ou des institutions de prévoyance et autant par un organisme de Sécurité sociale. Près de 90 % sont implantés dans des zones urbaines. Les régions les plus couvertes sont l’Île-de-France, le Nord, les Pays de la Loire et Auvergne-Rhône-Alpes.

On note, chez les médecins qui y exercent, deux profils types : celui proche de la retraite plutôt « militant » de ce type d’exercice et le jeune médecin qui ne souhaite pas s’installer en libéral. « Les jeunes générations sont sans doute attirées par les conditions de travail et d’organisation des centres de santé, estime le Dr Frédéric Villebrun, secrétaire général de l’Union syndicale des médecins de centres de santé. Cela n’empêche pas qu’ils partagent largement les valeurs de service public des centres de santé. En revanche, il est encore trop tôt pour savoir s’ils vont y effectuer toute leur carrière. On en voit certains qui se dirigent ensuite vers la médecine scolaire ou la médecine de PMI, d’autres voudront peut-être travailler ensuite en libéral dans des maisons de santé. » En effet, l’exercice en groupe et en coopération avec d’autres professionnels de santé n’est aujourd’hui plus l’apanage des centres de santé. Cela explique largement que les deux modèles apparaissent de moins en moins en concurrence. Pour preuve, la Fédération française des maisons et pôles de santé (FFMPS) et l’institut de recherche des centres de santé Jean-François-Rey ont créé en 2016 une association commune intitulée « Soins pluriprofessionnels innovation recherche » (SPP-IR).

« Nous avons plusieurs valeurs partagées, confirme le Dr Villebrun. Désormais, on ne peut plus parler de...

4 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…