PUB

Vous êtes ici

A+ A-

La charge de travail, premier facteur de burn out pour les infirmières libérales

Une enquête de l'Université de Bourgogne-Franche-Comté, menée en collaboration avec L'Infirmière libérale magazine, révèle le niveau très élevé du burn out parmi les infirmières libérales, équivalent à celui des médecins et supérieur à ceux des autres professions libérales de santé. La charge de travail est la première cause de cette souffrance.

1 700 réponses ont été étudiées par les initiateurs de l'étude, soit une ampleur inédite en France. Elles révèlent un niveau de burn out plus élevé chez les infirmières libérales qui travaillent seules que parmi celles qui ont des associées. Les premières travaillent 53 heures en moyenne par semaine, contre 38 heures pour les secondes.

C'est la charge de travail qui joue le plus sur l'épuisement émotionnel des infirmières libérales, l'impression d'être débordée. Tout de suite après, se placent les relations conflictuelles, soit avec les patients qui leur manquent de respect, soit avec leurs collègues de travail ou encore, les difficultés de transport. 

Ainsi, dans la première catégorie de facteur de stress, la charge de travail, "avoir des amplitudes horaires importantes" obtient la note de 5,22 sur 6 en termes de fréquence; "réaliser divers services qui ne sont pas de votre ressort" 5,18,; "manquer de temps pour vous reposer", 4,84. Pour le second "stresseur", "le travail empêché", "devoir réaliser des soins dans des logements peu adaptés avec un manque de matériel, une absence de lit" s'élève à 4,57 sur 6; "être confronté à des demandes excessives des patients et/ou des familles des patients" à 4,25 ou encore "devoir réaliser des soins dans des logements sales, vétustes" à 4,12.

L'enquête souligne que le fait d'éprouver des affects, des sentiments et de la compassion vis-à-vis du patient

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…