PUB

Dossiers du moment

Vous êtes ici

A+ A-

Devenir salarié pour ne pas dévisser : le choix d'un généraliste

Après 25 ans de libéral, le Dr Alain Radet est passé du "côté obscur" de la médecine. Débordé par la paperasse et la comptabilité, ce généraliste a accepté d'être salarié par sa commune, Coron (Maine-et-Loire). Sa rémunération a chuté, mais il revit.

Pendant près de vingt ans, le Docteur Alain Radet a exercé en libéral dans son cabinet de Coron, petite commune rurale de 1600 habitants. Jusqu'à n'en plus pouvoir. En 2013, un de ses confrères "sous pression" dévisse sa plaque pour aller faire des remplacements. "Il m'a devancé", lâche alors le médecin lors d'une conversation avec celui qui deviendra le maire de la commune. "J'avais l'impression de ne plus faire de la médecine, mais de l'administratif : remplir les dossiers d'APA, d'ALD d'admission en maisons de retraites, les objectifs de la Sécurité sociale… Je voulais simplement examiner les gens, comme du temps où je faisais des remplacements", raconte-t-il.

 

Vidé

 

Ses journées, chargées, s'étalent de 8 heures à 22, 23 heures, le vidant chaque jour un peu plus de son énergie. "Je voyais 25 à 40 patients par jour, et je finissais par la comptabilité le soir." "On le sentait déprimé, morose, on s'inquiétait", relève Xavier Testard, le maire. Le médecin peine de plus en plus à trouver des remplaçants. "Les quatre dernières années, je n'en avais plus. On s'arrangeait avec les collègues du coin. On est loin d'Angers et de Nantes. Les jeunes ne veulent pas venir travailler à la campagne. Et ils veulent des horaires fixes, pas finir à 22 heures."

Dès son élection, au printemps 2014, le nouveau maire se saisit du dossier. Pas question pour Coron de perdre son unique médecin généraliste, qui assume 7 à 8000 rendez-vous annuels. " S'il était parti, il y aurait eu une perte de vie dans la commune. Et garder le médecin, c'était pérenniser la pharmacie", relève Xavier Testard. Les deux hommes cherchent ensemble une solution. Embaucher une secrétaire ? Lourd à gérer pour le médecin. Le maire, comptable de profession, fait ses calculs: au regard...

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…