L’Assurance maladie prévient les patients si leur médecin n’est pas vacciné contre le Covid et toujours en exercice | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L’Assurance maladie prévient les patients si leur médecin n’est pas vacciné contre le Covid et toujours en exercice

En cas de non vaccination contre le Covid de leurs professionnels de santé libéraux, et si ces derniers continuent à exercer en dépit de leur notification d’interdiction, les patients seront informés de leur situation par l’Assurance maladie. Sur les réseaux sociaux, certains crient à la "dénonciation".  

Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes ont partagé, ces derniers jours, une copie d’un courrier daté du 9 novembre 2020, qu’ils attribuent à leur ARS locale alors qu’elle porte l’en-tête de l’Assurance maladie, les informant que leur praticien n’est plus autorisé à exercer son activité libérale car non vacciné contre le Covid et donc, suspendu pour non respect de la loi. Beaucoup fustigent une “dénonciation” des libéraux. “Les ARS collaborationnistes envoient ceci à leurs patients”, écrit par exemple un usager de Twitter en postant une photo.  

Bien que les données aient été anonymisées, on peut y lire :  “Au cours de la période du 01/11/2021 au 07/11/2021, vous avez été amené à consulter auprès du professionnel de santé […]. Votre praticien a été informé qu’à partir du 15/11/2021, il n’était plus autorisé à exercer son activité libérale. Dans ces conditions, à l’issue d’un délai de 30 jours à compter de la date de suspension de celui-ci, les consultations, soins et prescriptions qu’il réalise ne sont plus remboursables par l’Assurance maladie. Nous vous invitons à vous rapprocher d’un autre praticien afin d’assurer la continuité de vos soins.”  

Selon 20 Minutes, qui a effectué le décryptage de ce courrier intitulé “Information concernant votre praticien” et contacté les services de la Cnam, l’Assurance maladie alerte bel et bien les patients dans ce cas, mais il ne s’agit que d’une seconde étape. La première consiste en une “notification de l’interdiction d’exercer” puis, si le praticien poursuit son activité, la Cnam prévient alors les patients et l’ARS locale. Elle précise par ailleurs à nos confrères que plus de 96,7% des professionnels libéraux étant vaccinés contre le Covid, ce genre de situation est rare.  

[avec 20 Minutes]  

10 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…