Antibiorésistance : un sujet toujours mal connu des Français | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Antibiorésistance : un sujet toujours mal connu des Français

L’antibiorésistance reste un sujet méconnu des Français si l’on en croit les résultats de la nouvelle étude menée par Harris interactive pour Pfizer. Ainsi, aujourd‘hui, seuls 58% des Français en ont déjà entendu parler ; un chiffre qui est même en recul par rapport à celui de la précédente étude sur le sujet, datant de 2019 (65%).

 

 

Ces données sont inquiétantes dans la mesure où l’antibiorésistance est identifiée par l’OMS comme l’une des plus grandes menaces sur la santé mondiale. Cependant, plusieurs éléments sont plus encourageants. Ainsi, lorsqu’ils y sont sensibilisés, 84% des Français interrogés trouvent le sujet préoccupant ; et plus d’une personne sur deux (53%) se sent directement concernée par le sujet, en nette augmentation par rapport à 2019 (33%). Enfin, près de deux sur trois (63%) se dit prêt à adopter une attitude responsable de bon usage pour combattre ce fléau (contre 37% en 2019).

Mais le chemin est encore long car les Français connaissent mal ce sujet, et véhiculent de nombreuses idées fausses. Ainsi, malgré les nombreuses campagnes menées, près d’1 personne sur 2 associe l’usage des antibiotiques à la grippe, et plus encore chez les plus jeunes : 66% des 18-24 ans pensent qu’une prise d’antibiotiques peut s’avérer nécessaire pour le traitement de la grippe.

Par ailleurs, l’utilisation des antibiotiques est souvent inadéquate car non encadrée, en particulier chez les jeunes adultes. Ainsi, 69% des Français conservent systématiquement des antibiotiques non utilisés dans leur armoire à pharmacie, un taux qui monte à 84% chez les 25-34 ans. Ils sont 45% à prendre des antibiotiques sans prescription pour traiter une nouvelle infection (57% en 2019), et même 62% chez les 25-34 ans. Un Français sur trois a déjà utilisé d’anciens antibiotiques pour traiter une personne de son entourage sans prescription médicale (plus d’un sur deux chez les 18-34 ans). Enfin, 41% des Français prennent leur traitement antibiotique sur une durée inférieure à celle prescrite par le médecin (69% chez les 18-24 ans).

Pfizer souligne, face à ces résultats, la nécessité de mieux informer les Français sur les enjeux de l’antibiorésistance, et son engagement dans ce sens.

Sources : 
Communiqué de presse de Pfizer, 29 juin 2022.

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…