LBD : les ophtalmologues alertent sur les risques | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

LBD : les ophtalmologues alertent sur les risques

La Société française d’ophtalmologie (SFO) a présenté, lors de son 125e congrès annuel qui s’est déroulé à Paris du 11 au 14 mai, les premiers résultats d’une étude qui confirme les dangers des lanceurs de balles de défenses (LBD) ou autres armes sublétales. Ce congrès a aussi mis en avant les avancées de l’intelligence artificielle et du diagnostic par OCT en ophtalmologie.

L’enquête rétrospective, menée par la SFO entre février 2016 et avril 2019 sur l’ensemble des CHU français, a porté sur les traumatismes oculaires imputables aux armes sublétales, "terme qui correspond le plus souvent à des lanceurs de balles de défense (LBD) mais aussi à des grenades de désencerclement ou d’autres projectiles, les patients étant souvent incapables de désigner la source responsable du trauma car ne l’ayant pas vue", a expliqué le Pr Jean-François Korobelnik, chef de service d’ophtalmologie au CHU de Bordeaux.

Une quarantaine de personnes, en général des hommes, plutôt jeunes (âge moyen de 25 ans), ont été recensés comme ayant été victimes de ces traumas, qui étaient souvent graves car s’accompagnant une fois sur deux d’une plaie ouverte, s’associant dans la majorité des cas d’une nette détérioration de l’acuité visuelle persistant malgré la prise en charge chirurgicale, et ayant même débouché chez 1 patient sur 5 sur une énucléation.

Le Pr Laurent Kodjikian, qui préside la SFO, a souligné à propos de ces chiffres inquiétants "l’importance pour la société savante de jouer son rôle d’alerte" et rappelé "qu’il a adressé le 21 janvier 2019 une lettre à Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, l’informant de la dangerosité des LBD à la suite de plusieurs personnes prises en charge dans les services d’urgences ayant perdu un œil à la suite de ces tirs au cours des semaines précédentes".

"Le diamètre de l’orbite osseuse, qui fait 40 sur 35 mm, a un diamètre identique à celui de ces balles, 40 mm. Ce qui ne peut donc empêcher la contusion directe de l’œil en cas d’arrivée de la balle dans l’axe, ce d’autant que la vitesse et l’énergie cinétique sont...

Sources : 

D’après une conférence de presse organisée par la Société française d’ophtalmologie le 10 mai 2019.

10 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…