Dépression : un lien avec le régime végétarien ? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Dépression : un lien avec le régime végétarien ?

Une éventuelle association entre dépression et régime végétarien a été analysé par des chercheurs, qui se sont fondés pour cela, sur les données de la cohorte Constances. Les résultats de cette étude ont été présentés le 23 mai dernier, à Paris, à l’occasion d’une journée scientifique consacré à ce vaste programme de recherche épidémiologique.

La cohorte Constances, lancée en 2012, a atteint l’objectif que ses organisateurs s’était fixé, à savoir recruter 200 000 personnes vivant en France pour analyser sur le long terme les facteurs qui l’influencent la santé comme l’alimentation, l’environnement, les conditions de travail, etc. Cela fait de cette cohorte, "le plus important projet de recherche d’épidémiologie et de santé publique en France, qui n’a que peu d’équivalents au niveau international", s’est félicitée l’Inserm, à l’origine de ce programme, en partenariat avec la Caisse nationale d’assurance maladie, la Caisse nationale d’assurance vieillesse les universités de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines et de Paris Descartes.

Au total, 205 000 participants ont été recrutés, dont près de 97 %  acceptent l’appariement aux bases du système national des données de santé. Quatre-vingt projets de recherche et de santé publique sont déjà en cours, sur lesquels travaillent 190 chercheurs en France, mais aussi en Allemagne, Grande-Bretagne, Espagne, Finlande, Italie, Suède, au Canada, Danemark et aux États-Unis. "A l’heure de l’essor des big-data et de l’Intelligence artificielle et si la recherche publique doit pouvoir éclairer la décision publique sur des questions aussi sensibles que les pesticides ou la téléphonie mobile par exemple, il faut pouvoir s’appuyer sur des instruments de recherche puissants et sécurisés comme Constances", explique Marie Zins, directrice scientifique de la cohorte.

Parmi les thématiques abordées lors de la journée du 23 mai, figure l’association entre symptômes dépressifs et régimes végétariens. En effet, ce type de régime alimentaire (excluant la consommation de certains animaux, voire de tout produit d’origine animale) est en plein essor en raison de son impact positif supposé sur la santé et l’environnement. Cependant certaines études antérieures ont suggéré une association avec une plus grande fréquence des symptômes dépressifs chez les personnes végétariennes. Les chercheurs de la cohorte Constances ont donc souhaité approfondir cette question.

Sources : 

Inserm, 23 mai 2019. Nutrients, 6 novembre 2018


https://www.mdpi.com/2072-6643/10/11/1695

11 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…