Coupes menstruelles : une étude scientifique démontre leur intérêt | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Coupes menstruelles : une étude scientifique démontre leur intérêt

à celle des tampons ou serviettes hygiénique.

Et concernant la tolérance, cinq femmes ont signalé des douleurs aiguës ou des plaies vaginales ; six cas d'allergies ou d'éruptions cutanées ont été notés ; de même que neuf cas de troubles urinaires. Par ailleurs, l’étude n’est pas en faveur de risque supplémentaire d'infection. Cinq cas de syndrome de choc toxique menstruel ont certes été observés. Mais dans la mesure où le nombre total d'utilisatrices de coupes est inconnu, les chercheurs n'ont pu tirer de conclusion. Pour éviter ce risque, les autorités sanitaires recommandent de ne pas garder trop longtemps la même protection interne, que ce soit un tampon ou une coupe.

Enfin, leur cout apparait rentable à long terme.

"Ces résultats montrent que les coupes peuvent être une option sûre et économique pour les femmes", a jugé une spécialiste britannique de santé publique, Julie Hennegan, dans un commentaire également publié par The Lancet Public Health.

Sources : 
6 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…