Césariennes : Pourquoi et comment diminuer leur nombre ? | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Césariennes : Pourquoi et comment diminuer leur nombre ?

Après une forte hausse, le nombre de césariennes semble se stabiliser ces dernières années, avec d’importantes disparités selon les établissements. Cependant, selon les spécialistes réunis en amont des 38es Journées nationales du Collège national des gynécologues et obstétriciens français (Cngof, du 3 au 5 décembre 2014, Paris), ce taux est encore élevé et nécessite d’être réduit. "Après avoir augmenté depuis les années 1960, et particulièrement dans les années 2000, le taux de césariennes est relativement stable depuis 2004-2005 en France et tourne autour de 20%", a indiqué le Pr Philippe...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…