PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Je ne veux pas avoir des couilles devant moi quand je déjeune..." Les fresques pornos divisent les internes

Les fresques pornographiques présentes sur les murs de nombreuses salles de repos d’internes en médecine au sein d’hôpitaux font l’objet de débats depuis plusieurs années

 

Une femme allongée sur le dos, en plein acte sexuel avec un homme et, autour d’eux, trois individus exposant leur sexe. Cette fresque murale habille depuis des années les murs de la salle de repos des internes en médecine de l’hôpital de Vannes en Bretagne. Mais peut-être plus pour longtemps. Selon Ouest-France, elle a fait l’objet d’un courrier anonyme dénonçant son caractère sexiste et pornographique ce qui a conduit la direction à annoncer son retrait.

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…