VIH : un premier cas de transmission d’une souche multirésistante en France

11/09/2020 Par Marielle Ammouche
Infectiologie
Pour la première fois en France, un cas de transmission d'une souche du VIH résistante à tous les antirétroviraux classiques a été identifié à l’automne 2019 par le CHU de Toulouse.
 

« Il s'agit d'un évènement unique, que nous allons surveiller avec beaucoup d'attention, mais il n'y a pas de raisons de penser que cela va se diffuser », a commenté pour l'AFP le Pr François Dabis, directeur de l'Agence (ANRS). Cette découverte a fait l'objet d'une parution dans la revue médicale britannique The Lancet, et d'un signalement à Santé Publique France. Les laboratoires français ont été mis en alerte, ainsi que ceux de Catalogne au vu des nombreux contacts entre l'Occitanie, où vivent les deux patients repérés, et cette région espagnole, indique à l'AFP le Pr Pierre Delobel, chef du service des maladies infectieuses du CHU, à l'origine de l'article.

Un premier cas de transmission de virus multirésistant avait été découvert à New York en 2004, mais c'est la première fois qu'une souche transmise présente un tel niveau de multirésistance, "aux quatre grandes familles d'antirétroviraux", souligne-t-il. Les deux patients identifiés, le patient "source", âgé de 54 ans et diagnostiqué positif en 1995, et un jeune homme de 23 ans, primo-infecté, ne se connaissaient pas. Selon le Pr Delobel, "il y a donc au moins un maillon intermédiaire" que la surveillance mise en place n'a jusque-là pas permis d'identifier. Mais "il n'y a pas de raisons de penser que c'est le début d'une nouvelle transmission", rassure le Pr Dabis, soulignant "le dispositif de surveillance très organisé" dont dispose la France. Les deux patients, qui ne peuvent pas être couverts par la Prep, la prophylaxie de prévention fournie aux personnes à comportement à risque, se sont pour leur part engagés à utiliser un préservatif, selon M. Delobel. En matière de traitement, le "patient source" est entré dans un essai clinique sur des médicaments en développement, tandis que le plus jeune "qui se défend bien contre le virus" a été placé sous surveillance, ajoute le professeur.  

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17