Pas d'effet prouvé de l'hydroxychloroquine sur le Covid-19, selon une étude chinoise

26/03/2020 Par François Mallordy
Infectiologie

Une étude pilote chinoise conclut à l’absence de bénéfice de l’hydroxychloroquine en comparaison d’un traitement symptomatique seul. De quoi alimenter le débat scientifique sur l’effet de l’hydroxychloroquine contre le Covid-19. La pré-publication le 17 mars de résultats très encourageants concernant l’hydroxychloroquine contre le Covid-19, même s’ils divisent la communauté scientifique, a eu le mérite de mettre en lumière ce candidat-médicament. Et des données probantes in-vitro, mises en évidence par une récente publication chinoise, ont motivé le rajout tardif d’un bras hydroxychloroquine dans l’essai clinique européen Discovery (coordonné par le consortium de l’Inserm REACTing) peu avant son lancement le 22 mars. Cependant son efficacité n’est pas clairement établie, comme le confirme une récente publication chinoise dans le Journal of ZheJiang University ne peut conclure à l’efficacité de la chloroquine contre le Covid-19. Cet essai clinique randomisé était mené pendant une période de 7 jours, sur 30 patients positifs au Sars-Cov-2, malades avec des symptômes légers à modérés. 15 d’entre eux ont reçu un traitement symptomatique, et les 15 autres ont pris en plus de l’hydroxychloroquine (400 mg / jour, pendant 5 jours). Un protocole qui rappelle celui de la pré-publication du Pr Raoult, dont les résultats portent sur 36 malades divisés entre 16 contrôles et 20 patients traités à l’hydroxychloroquine (trois fois 200 mg / jour, pendant 7 jours).

Les résultats chinois sont cependant très différents : 14 des 15 contrôles ont été testés négatifs au coronavirus le septième jour, contre 13 sur 15 des sujets traités. Des résultats non significativement différents (p > 0.05), de même que le temps moyen entre l’entrée dans l’étude et la disparition de la charge virale (2 jours chez le groupe contrôle, 4 chez le groupe avec le traitement). Tous les patients (contrôle ou non) ont montré des signes d’amélioration clinique durant leur examen de suivi. Les auteurs rappellent en conclusion que de plus larges cohortes étudiées plus longuement sont nécessaires pour analyser l’effet de l’hydroxychloroquine sur le Covid-19. A noter cependant que cette étude chinoise n’est pas moins préliminaire que celle du Pr Raoult. Elle est même plus discutable : seul son abstract est disponible en anglais, et elle s’intéresse à un traitement à l’hydroxychloroquine moins conséquent et plus ponctuel. 

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17