Hold-Up : les dessous d'un documentaire complotiste qui mélange Covid, 5G, Bill Gates et vaccins | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Hold-Up : les dessous d'un documentaire complotiste qui mélange Covid, 5G, Bill Gates et vaccins

Financé à l’aide d’une généreuse campagne de crowdfunding, le documentaire “Hold-Up” entend dénoncer “mensonges, corruptions et manipulations” sur le Covid-19 en France à l’aide du décryptage de plusieurs médecins, chercheurs, professionnels de santé et professeurs dont Philippe Douste-Blazy, le Pr Christian Perronne ou la députée et psychiatre Martine Wonner. Mais beaucoup lui reprochent d’évoquer une vaste conspiration mondiale autour du virus, avec un prisme complètement biaisé. A commencer par l’ex-ministre de la Santé, qui se désolidarise de la production, comme il le confie à Egora

 

Mensonges. Corruption. Manipulations. Trois mots inscrits en grand sur l’affiche de promotion du documentaire “Hold-Up” (production Tprod et Tomawak) dont l’annonce de la sortie a fait “sensation”. “Covid-19, retour sur un chaos”, prévient également ce documentaire sur son affiche de promotion. A côté du texte, deux personnes masquées avec les logos de médias tels que l’AFP, CNews, BFM TV ou TF1 dans les yeux. 

Le ton est donné : il s’agit de “tirer au clair les erreurs commises au plus haut niveau”. Alors que le documentaire est sorti officiellement le 11 novembre, CheckNews souligne que des milliers de publications le mentionnaient déjà sur les réseaux sociaux, Facebook et Twitter en tête. Une popularité due en partie à sa diffusion gratuite sur des plateformes en ligne avant la sortie officielle, contre la volonté des producteurs, qui l’ont d’abord proposé de manière payante avant de changer d’avis. “Notre but : avertir, alerter, informer la population de ce qui est en train de se tramer de façon totalement pernicieuse et extrêmement bien calculée”, affirme Christophe Cossé, l’un des producteurs du film. Dans une tribune justifiant la production de son documentaire, ce dernier estime que “se profile la vaccination massive, et son corollaire, le fichage de chaque individu. En France, en Europe, mais dans le monde entier, au prétexte d’un virus pas plus offensif qu’un autre Covid saisonnier. Quelle incroyable et phénoménale entreprise de manipulation globale, au service d’une sombre idéologie, qui avant d’accomplir son dessein, distille la peur, la menace et la confusion afin que chacun perde ses repères pour mieux embrasser le pouvoir et l’autorité dans une servitude volontaire et rassurante”.

“Outre que le fait de confiner toute une population saine et non malade a été et demeure une première dans l’histoire de l’humanité, toutes les études qui ont été produites depuis le premier confinement rejoignent les conclusions des précédentes, à savoir l’inefficacité de cette mesure. Serait-elle politique ? (...) Il serait également bienséant de préciser, dans un souci de transparence et d’honnêteté, que le nombre de patients en réanimation tient aussi compte du nombre de patients en soins intensifs dans le privé. Toutefois, dans le calcul de Monsieur Véran et de son comité scientifique, on compte les malades du privé, mais pas le nombre de lits; simple tour de passe-passe pour permettre d’augmenter le taux d’occupation en réanimation et de justifier la peur, la panique ou la terreur. Étrange pour des médecins”, écrit-il encore. 

C’est pour répondre à tout cela - et bien d’autres points qui suscitent la controverse - que le producteur a réalisé un documentaire qui dure 2h45. Il faut d’ailleurs attendre plus de 2h30 pour comprendre l'angle véritable de ce documentaire, résumé ainsi par Libération : “le Forum économique mondial (Davos) se sert du Covid-19 (maladie qui serait causée par un virus fabriqué par l’homme) dans le cadre d’un 'plan global [pour] soumettre l'humanité', appelé le 'Great Reset'”. 

 

Casting XXL

Parmi les  37 personnalités intervenant tout au long du film se trouvent notamment :  le biophysicien, chimiste et prix Nobel Michael Levitt; Michael Yeadon, ancien directeur de la recherche chez Pfizer; Astrid Stuckelberger, professeur et docteur en médecine; Miguel Barthélémy, ex-docteur en médecine moléculaire; Alexandra Henrion-Caude, généticienne et ancienne directrice de recherche de l’Inserm; Pascal Trotta, radiologue homéopathe et nutritionniste, la députée Martine Wonner ou l’ex-ministre de la Santé Philippe Douste-Blazy...

55 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…