Une étude confirme la très faible létalité du Covid chez les enfants | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Une étude confirme la très faible létalité du Covid chez les enfants

D’après une nouvelle étude publiée par les Centres de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), le taux de létalité du Covid-19 serait de 0,003% pour les moins de 19 ans. 

 

Depuis le mois de mars, les Etats-Unis ont enregistré officiellement 227.285 contaminations de Covid-19 chez les enfants âgés entre 5 ans et 17 ans. 51 d’entre eux en sont décédés, selon l’étude la plus complète publiée sur le sujet, menée par les Centers for disease control and prevention (CDC). A noter toutefois que ce nombre de cas confirmés, pour les enfants comme pour les adultes, est sans doute largement sous-estimé puisque de nombreux cas sans gravité n'ont jamais fait l'objet de test. Les nouveaux chiffres confirment que la létalité réelle du coronavirus est extrêmement faible dans cette tranche d'âge, par rapport aux adultes et surtout aux plus âgés.

Selon cette étude, le taux de létalité calculé pour les enfants en âge d’être scolarisés est de 0,018%. Plus précisément, dans une autre analyse publiée sur son site le 10 septembre, les CDC estimaient que, dans le scénario le plus probable, les taux de létalité par tranche d'âge (nombre de morts sur le nombre réel d'infections) étaient de 0,003% pour les 0-19 ans, 0,02% pour les 20-49 ans, 0,5% pour les 50-69 ans et 5,4% pour les 70 ans et plus. Toujours selon cette étude, une différence notable existe entre les plus ou moins de 11 ans : l'incidence est doublée chez les 12-17 ans, par rapport aux 5-11 ans. 

L'analyse confirme également que les minorités sont les plus frappées dans le pays : 42% des enfants contaminés étaient hispaniques. Sur 277.000 cas, 3.240 ont été hospitalisés, 404 admis en soins intensifs, et 51 sont morts. Globalement, plusieurs études aux Etats-Unis et ailleurs ont mis en évidence que les enfants étaient moins vulnérables (bien que non complètement immunisés) que les adultes.

Le débat scientifique se poursuit pour comprendre si les jeunes plus ou moins contaminés que les adultes. Une méta-analyse ayant compilé 32 études sur le sujet et publiée par la revue Jama Pediatrics concluait que les enfants et adolescents de moins de 20 ans étaient en réalité 44% moins susceptibles d'être infectés. La même analyse n'a pas pu conclure si les enfants étaient en revanche plus ou moins vecteurs que les adultes.

[avec AFP]

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…