Les cheveux bourrés de phtalate, des élus locaux entrent en guerre contre les perturbateurs endocriniens | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Les cheveux bourrés de phtalate, des élus locaux entrent en guerre contre les perturbateurs endocriniens

Des prélèvements de cheveux de cinq élus de la commune de Ramonville (Haute-Garonne) présentent des taux élevés de phtalates. Ils veulent aujourd'hui éradiquer ces perturbateurs endocriniens des commandes publiques. Les élus de cette commune de l'agglomération toulousaine ont présenté les résultats de leur test aux phtalates, un perturbateur endocrinien, vendredi 18 octobre, a annoncé 20 minutes . Leurs cheveux révèlent tous la présence de cette substance, pourtant interdite en France depuis 2011. Le maire de Ramonville, Christophe Lubac (Génération-s), ne compte pas moins de 36 picogrammes de phtalates par milligramme...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…