Une nouvelle sonde "qui tient dans la poche" pour "rendre l’imagerie médicale accessible à tous les soignants"

10/01/2024 Par M.G.
E-santé
Ce mercredi 10 janvier, la startup EchOpen, issue de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), dévoile une nouvelle sonde d’échographie clinique "qui tient dans la poche". Elle est principalement destinée aux médecins généralistes, aux urgentistes, et aux paramédicaux. 

 

Alors que seulement 4% des médecins généralistes français ont accès à l'imagerie médicale, deux Français ont voulu mettre au point une sonde "personnelle et sans fil", qui "tient dans la poche et se transporte partout, comme un stéthoscope", présente, dans un communiqué, la startup EchOpen, issue de l’AP-HP et installée à l’hôpital Hôtel-Dieu à Paris. Les deux fondateurs, le Dr Mehdi Benchoufi et Olivier de Fresnoye reconnaissent sur X (anciennement Twitter) qu’au début le défi leur paraissait "insurmontable".  

L’idée est de "rendre l’imagerie médicale accessible à tous les soignants dans le monde". La startup précise cependant que "l'objectif n'est pas de remplacer l'échographe extrêmement technique du radiologue, qui permet d'établir un diagnostic fin", mais plutôt de permettre notamment aux médecins généralistes, aux urgentistes et aux paramédicaux "de visualiser l’intérieur du corps, augmentant ainsi l’examen clinique afin de mieux orienter les patients, de réduire le doute diagnostique et d’accélérer la prise en charge".

Mode d’emploi 

Pour fonctionner, la sonde, nommée EchOpen 01, doit être connectée au smartphone du professionnel de santé. Ce dernier doit au préalable avoir téléchargé et installé sur son téléphone l’application "echOpen On". Le soignant doit ensuite "donner accès à la caméra et paramétrer la sonde”. Il suffit enfin de l'appairer en scannant le QR code, puis de choisir la bonne fréquence et de procéder à l’échographie. D’après la startup, il faut moins de deux minutes pour réaliser cette première imagerie. 

L’intérêt du smartphone est de pouvoir "afficher l'image, la stocker temporairement ou l'envoyer sur un service ‘cloud’ et la partager avec des confrères de façon sécurisée", détaille Olivier de Fresnoye. 

Si EchOpen est la première sonde de ce type fabriquée en France, d’autres modèles similaires existent déjà à l’international, notamment aux Etats-Unis et en Chine. Mais la principale différence reste son coût. Ces derniers sont vendus à "quelques milliers voire dizaines de milliers d'euros", indique Olivier de Fresnoye. EchOpen 01 sera, quant à elle, commercialisée au prix de 980 euros.  

L’AP-HP a fait savoir dans un communiqué que la sonde vient également d’obtenir le marquage CE, obligatoire pour les produits couverts par des textes réglementaires européens. Contactée par Egora, la startup a indiqué qu’EchOpen 01 était "déjà disponible à l'achat pour tout professionnel de santé habilité à pratiquer une échographie". Le produit sera livré en avril, "en France comme à l'étranger et notamment en Afrique", ajoute Olivier de Fresnoye. 

 

[Avec AFP] 

Vignette
Vignette

Médecins, faut-il signer l'accord conventionnel proposé par la Cnam?

Thierry Lemoine

Thierry Lemoine

Oui

Il ne faut pas rêver: la très grande majorité des médecins secteur 1 ne se déconventionnera pas ( pour les secteurs 2, la questio... Lire plus

0 commentaire





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Jumelles et médecins généralistes : "L'idée, c'était d'avancer ensemble"
15/04/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
1
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
1
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17