L’UFML-S réclame la démission du ministre de l’Education nationale | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L’UFML-S réclame la démission du ministre de l’Education nationale

Dans un communiqué diffusé ce mercredi 15 décembre, l’UFML-S demande la démission de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education, à qui il reproche de ne pas avoir pris la mesure d’un renforcement strict du protocole sanitaire pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 dans les écoles.

"Mr Blanquer n'a strictement rien fait" pour "améliorer" le protocole sanitaire mis en place pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 à l’école, a déploré le syndicat de l'Union française pour une médecine libre (UFML-S), dans un communiqué publié ce mercredi 15 décembre. "L'aération n'a jamais été, hormis depuis quelques semaines, au centre des gestes barrières", a dénoncé notamment l’organisation, qui réclame aujourd’hui la démission du ministre de l’Education nationale.

Membre du collectif Du côté de la science, l’UFML-S a participé à élaborer en juillet 2020 un protocole de protection de l’environnement scolaire, dans lequel le syndicat montrait "toute l'importance de l'aération, en lien avec le fait que l'aérosolisation virale est le principal mode de contamination" du Covid. Or, malgré les alertes des médecins et scientifiques, "trop peu de choses ont été faites" à ce sujet "dans les écoles françaises", pointe-t-il.

"Plus d'un an et demi est passé, les audits de capacité à aérer dans les classes n'ont quasi pas été faits. Très peu de fenêtres ont été changées et il persiste de nombreuses classes en déficit d'aération en lien, par exemple, avec des fenêtres oscillo-battantes", constate l’organisation du Dr Jérôme Marty. "Très peu de milieux scolaires ont été fournis en détecteurs de CO2 et les purificateurs d'air n'existent qu'à dose homéopathique."

Pourtant, le ministre de l’Éducation nationale a bel et bien rappelé l’importance de l’aération des classes, ce mardi, à l’Assemblée nationale, assurant avoir toujours été "pour les détecteurs de CO2 et les purificateurs d’air". "Cet atermoiement est coupable. Devant les déclarations que nous jugeons scandaleuses au regard du retard pris et de la mise en danger occasionnée par celui-ci", a dénoncé l’UFML-S, qui appelle à tirer les leçons des retards pris.

D’après le site Covid Tracker, le taux d’incidence au 11 décembre était de 1080 pour la tranche d’âge 6-10 ans (contre 111 un mois plus tôt), et de 727 pour les 11-14 ans à la même date (contre 86 au 11 novembre).

2 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…