"Vivez à fond, tombez malade" : la réponse cinglante d'Olivier Véran aux propos chocs de Nicolas Bedos | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Vivez à fond, tombez malade" : la réponse cinglante d'Olivier Véran aux propos chocs de Nicolas Bedos

Le ministre de la Santé a sèchement rappelé au comédien, qui a appelé hier sur Instagram à en finir avec les confinements et les masques pour "vivre, quitte à en mourir", que ces restrictions visaient à protéger les plus fragiles.

"On n'est pas dans Soleil vert. On est dans la société française, dans le pays des Lumières, on protège les gens qui sont vulnérables, peu importe leur âge, peu importe les facteurs de risque qu'ils ont. Ce n'est pas à moi de décider qui mérite d'être protégé et qui peut mourir", a réagi Olivier Véran jeudi après-midi, alors qu'il était auditionné au Sénat dans le cadre de la commission d'enquête sur le Covid.

Plus tôt dans la journée, le comédien et humoriste Nicolas Bedos avait publié sur son compte Instagram un texte polémique appelant à lever les mesures restrictives de lutte contre l'épidémie. "Arrêtez tout. TOUT. Les masques. Les confinements", lance le fils de Guy Bedos. "Vivez à fond, tombez malade, allez aux restaurants, engueulez les flicaillons, contredisez vos patrons et les lâches directives gouvernementales, appelle-t-il. Nous devons désormais vivre, quitte à en mourir (nos ainés ont besoin de notre tendresse davantage que de nos précautions)."

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Nicolas Bedos (@nicolasbedosofficiel) le

 

Des propos qui ont indigné de nombreux médecins, et en premier lieu le ministre de la Santé, qui a dénoncé l'irresponsabilité de Nicolas Bedos. "Dans la période, on doit être extrêmement attentif, surtout quand on a beaucoup d'écoute autour de soi, à la façon dont nous nous exprimons et au message que nous véhiculons." "Une société qui déciderait de faire l'impasse sur ses vieux, sur ses fragiles, ses précaires, ces morts évitables, ce n'est pas une société dans laquelle j'ai été éduqué, élevé et dans laquelle j'ai envie d'éduquer mes enfants", a tancé Olivier Véran.

Réaffirmant son propos à travers le hashtag #laisseznousvivre, Nicolas Bedos a...

réagi ce vendredi sur Instagram, rétorquant qu'il n'était pas "ministre de la Santé" mais "pamphlétaire". "Je vous rappelle que nous sommes encore libres de penser différemment, de débattre, de nous indigner, et même de nous tromper."

59 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…