Sexe, casino, voitures de luxe: la face sombre du traitement de Parkinson | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Sexe, casino, voitures de luxe: la face sombre du traitement de Parkinson

Certains traitements contre la maladie de Parkinson provoque l'apparition d'une impulsivité qui déclenche des troubles alimentaires, une hyperactivité sexuelle, des envies d'achats ou une dépendance aux jeux. Ces effets indésirables seraient plus fréquents qu'on ne croyait, selon une récente étude. Publiée fin juin dans la revue américaine Neurology , l'étude a porté sur 411 patients français suivis durant plusieurs années. Au cours d'une période de cinq ans, ces "troubles du contrôle des impulsions" ont frappé près de la moitié (46%) de ceux traités avec "agonistes dopaminergiques", médicaments synthétiques qui miment...
2 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…