Hôpital public : Bruno Le Maire rétropédale et se dit « ouvert » à une reprise de la dette | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Hôpital public : Bruno Le Maire rétropédale et se dit « ouvert » à une reprise de la dette

Le ministre de l’Economie et des Finances s’est dit “ouvert à une reprise de la dette” et veut mettre “le paquet” sur l’hôpital. 

 

Invité de BFM Politique dimanche 17 novembre, le ministre de l’Economie et des Finances s’est dit “ouvert à une reprise de la dette” et veut mettre “le paquet” sur l’hôpital. 

 

Rétropédalage en vue. Alors qu’il se déclarait encore contre la reprise de la dette des hôpitaux le 13 novembre dernier et qu’il affirmait qu’elle “n’était pas une option envisagée par Bercy”, le ministre de l’Economie et des Finances a visiblement changé d’avis. 

 

Invité de l’émission BFM Politique dimanche 17 novembre, Bruno Le Maire s’est finalement dit “ouvert” à une éventuelle reprise de la dette des hôpitaux, tout en soulignant “la nécessité de leur donner les moyens de fonctionner bien”

 

“Je suis ouvert à toutes les solutions du moment qu’elles concernent les personnels hospitaliers en priorité”. “Je souhaite des réponses qui soient concrètes pour les personnels qui sont en souffrance et qui soient immédiatement visibles. Je souhaite que les personnels hospitaliers puissent se dire, au lendemain du plan qui sera annoncé par le Premier ministre mercredi, ‘nous avons été entendus et ça va changer’, a martelé le ministre. 

 

 

Que s’est-il passé entre temps ? Jeudi 14 novembre, des milliers de personnels des hôpitaux - 20.000 dans toute la France -  ont manifesté partout en France en soutien à l’hôpital public. Une mobilisation qui a poussé Emmanuel Macron a annoncer de “décisions fortes” mercredi 20 novembre prochain. 

 

 

Interrogé sur Public Sénat ce lundi 18 novembre, le président LR de l’Association des maires de France, François Baroin, a également plaidé pour une reprise de la dette, évoquant une mesure “juste” et un “transfert d’une part de la santé aux départements”. Cette décision "ne réglera pas tout mais permettra de remettre à niveau" l'hôpital, a-t-il estimé avant de proposer de “transférer une partie de la santé aux départements”.  

 

 

[Avec BFMTV et AFP]

3 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…