L’Assurance maladie veut économiser 200 millions d’euros sur les laboratoires d’analyses | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

L’Assurance maladie veut économiser 200 millions d’euros sur les laboratoires d’analyses

Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2023 prévoit d’économiser près de 200 millions d’euros sur la biologie médicale, d'après les informations du journal Les Echos

 

En plus de deux ans de crise sanitaire, les laboratoires d’analyses médicales ont vu leur activité exploser. D'après Les Echos, leur chiffre d'affaires aurait bondi de 85% entre 2019 et 2021, à plus de 9 milliards d’euros.

Forte de ce constat et contrainte de faire des économies pour faire face à son déficit de plus de 26 milliards d’euros, l’Assurance maladie envisage donc “une évolution des tarifs de la biologie médicale pour l’année 2023”, révèle le journal. En ligne de mire de la Cnam notamment : les tests de dépistage, pour lesquels elle aurait dépensé plus de 7 milliards d'euros depuis le début de l’épidémie. 

Alors que le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) doit être présenté la semaine prochaine en conseil des ministres, la Sécu entend présenter un plan d’économies de ce secteur : “leur montant pourrait dépasser 200 millions d'euros”, précisent nos confrères. 

Interrogé par Les Echos, le président du syndicat des biologistes a regretté cette stratégie. “On est les vilains petits canards et les profiteurs de crise, c'est agaçant. A un moment, les pouvoirs publics ont eu besoin de nous et on a tout fait”, a déclaré le Dr François Blanchecotte. 

 [avec Les Echos

7 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…