Le Vaucluse joue la carte de l’humour pour recruter de nouveaux médecins généralistes | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le Vaucluse joue la carte de l’humour pour recruter de nouveaux médecins généralistes

Comme beaucoup de départements, le Vaucluse cherche à recruter des généralistes salariés, à temps complet ou partiel. Pour se démarquer des autres, il a décidé de créer quatre visuels humoristiques pour donner envie aux futurs médecins de s’installer.

 

“Avant de convaincre, il faut d’abord attirer l’attention”, souligne la direction de la communication du département du Vaucluse où huit médecins sont attendus pour pallier le manque de soignants dans le département. Pour attirer l'œil, le service de communication a créé quatre visuels avec des couleurs vives et des dessins. Mais ce qui les démarque davantage des autres campagnes de recrutement c’est surtout l’humour !

Avec un côté décalé, le département a décidé de mettre en avant les avantages de la région, avec des jeux de mots en lien avec le médical. Par exemple : “devenez médecin salarié en Vaucluse, vous examinerez aussi des Côtes-du-Rhône” ou “vous apprendrez que 32°C est une température parfaitement normale.”

Au vu de la difficulté à recruter des médecins, tous les avantages ont été minutieusement pensés pour proposer l’offre la plus attractive aux prochains généralistes. Le département propose de les embaucher en tant que salariés, pour leur éviter les tâches administratives et avoir des horaires hebdomadaires fixes. Des locaux sont aussi à leur disposition dans les Espaces départementaux des solidarités (EDeS), qui sont des antennes du conseil départemental dans lesquelles il est possible de consulter un professionnel de santé ; mais aussi, dans des locaux mis à disposition par la commune. Les médecins pourront se former régulièrement, avoir un remplaçant pendant leurs congés.

Sur les huit médecins recherchés, six devraient s’installer avant la fin de l’année (à temps complet ou partiel).

Le Département aimerait également mettre en place un bus médical. L’objectif : envoyer les médecins sur les zones où les patients ne peuvent plus se déplacer. La télémédecine va également s’intensifier dans le département, en particulier dans les Ehpad. Le Vaucluse a établi un Plan santé en avril dernier doté d’un million d’euros qui permet de financer ces embauches et ces projets.

Pour candidater : reseaudepartementaldesante@vaucluse.fr

2 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…