"Ce métier ne fait plus rêver" : les sages-femmes de nouveau dans la rue 

08/10/2021 Par Aveline Marques
Jugeant les mesures récemment annoncées par le Gouvernement insuffisantes, des milliers de sages-femmes ont manifesté jeudi 7 octobre à Paris, pour la sixième fois depuis le début de l'année. 
 

"Sages-femmes en voie d'extinction", "Mise à mort des sages-femmes", "Les sages-femmes se saignent - Stop à l'hémorragie"… Les pancartes hissées hier, de la gare Montparnasse au ministère de la Santé, par quelque 3 500 sages-femmes révélaient le mal-être d'une profession en manque de reconnaissance et en mal d'attractivité.  

"Les conditions de travail se dégradent. Le métier ne fait plus rêver. Des sages-femmes démissionnent", égrène Caroline Cutuil, sage-femme libérale à Grenoble, venue manifester à l'appel de plusieurs organisations (ONSSF, UNSSF, ANESF, CGT, CFDT, CFTC...). "Au vu de la technicité des études que nous faisons, des compétences et des responsabilités que nous avons, c'est clair que débuter à 1.600 euros... c'est juste plus possible", avait détaillé, avant la mobilisation, Anick Rabaud, sage-femme de PMI exerçant dans le sud de la France. 

Les dernières revalorisations annoncées par le Gouvernement (une prime de 100 euros net et une augmentation mensuelle de 100 euros brut, en plus des 183 euros du Ségur) sont jugées insuffisantes alors que les compétences des sages-femmes ont été considérablement élargies ces dernières années. Les maïeuticiennes réclament une revalorisation salariale à la hauteur, des effectifs suffisants à l'hôpital, ainsi que l'ajout d'une 6e année d'étude "pour pouvoir étaler nos cours et nos stages et approfondir nos connaissances", a précisé Emie Jourdain de l'Association nationale des étudiants sages-femmes (ANESF). 

Le cabinet du ministre de la Santé Olivier Véran devait recevoir jeudi chacun des syndicats et organisations professionnelles de sages-femmes "l'ayant souhaité", a-t-il indiqué à l'AFP. 

[avec AFP] 

 
Vignette
Vignette

G à 30 euros : médecins, allez-vous anticiper l'augmentation tarifaire ?

Avocat  Du Diable

Avocat Du Diable

Non

Même si cette augmentation est justifiée , sur le plan fiscal c'est un massacre = pas d'abattement sur les charges sociales . Vous... Lire plus

0 commentaire
1 débatteur en ligne1 en ligne





La sélection de la rédaction

Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Neurologie
Syndrome de Guillain-Barré : une urgence diagnostique et thérapeutique
04/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17