ERS 2017: Un lien entre produits désinfectants et Bpco | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

ERS 2017: Un lien entre produits désinfectants et Bpco

Une étude française (Dr Orianne Dumas, Inserm, Villejuif, 94) réalisée sur 55 000 infirmières aux Etats-Unis montre que l’usage intensif de produits désinfectants est associé à une augmentation du risque de développement d’une Bpco.

Dans cette cohorte, qui a débuté en 1989, les auteurs se sont intéressés particulièrement aux infirmières qui pratiquaient toujours leur métier et ne présentaient pas d’antécédent de Bpco en 2009. Ils les ont suivi jesuq’en mai 2017. Pendant cette période de 8 ans, 663 infirmières ont eu un diagnostic de Bpco.

L’étude a montré que les infirmières qui utilisaient régulièrement des désinfectants pour le nettoyage des sols (au moins une fois par semaine), présentaient un risque supérieur de 22% de développer une Bpco comparativement à leurs collègues qui ne sont pas en contact avec ces produits. Pour certains produits chimiques, comme les amoniums quaternaires, ce chiffre s’élevait jusqu‘à 32%.

Une tendance équivalente était observée avec la désinfection des instruments, mais sans significativité.

Sources : 

Congrès de l’European respiratory sociéty (ERS, Milan 9-13 septembre 2017).

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…