Plus grande consommation de fibres alimentaires, moindre risque de maladies cardiovasculaires | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Plus grande consommation de fibres alimentaires, moindre risque de maladies cardiovasculaires

Dans les années 70, un lien protecteur entre les fibres alimentaires (sous forme de céréales entières) et les maladies cardiovasculaires a été observé. Beaucoup d’études observationnelles expérimentales ont depuis éliminé la relation entre les fibres alimentaires ou les aliments riches en fibres et le risque cardiovasculaire total ou les facteurs de risque cardiovasculaire comme l’hypertension, l’obésité centrale, la sensibilité à l’insuline ou l’augmentation du cholestérol. L’effet protecteur des fibres alimentaires sur le risque cardiovasculaire est plausible biologiquement. Afin de refaire le point sur ce sujet, une étude systématique de la...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…