Le diabète, une pathologie genrée   | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Le diabète, une pathologie genrée  

Les femmes présentent proportionnellement davantage de complications cardiovasculaires liées au diabète que les hommes, ont rappelé des experts lors d’une session du congrès de l’European Association for the Study of Diabetes (EASD, 27 septembre - 1er octobre) consacrée à ce thème. Les femmes diabétiques sont plus à risque de complications cardiovasculaires que les hommes. Ainsi, elles présentent un risque d’AVC supérieur à celui des hommes diabétique (RR de 2,28 versus 1,83). Leur risque de décès cardiovasculaire (CV) est supérieur de 30% ; et celui de décès en raison d’une insuffisance coronarienne aussi...
3 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…