Syndrome coronaire chronique : une place accrue pour le scanner | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Syndrome coronaire chronique : une place accrue pour le scanner

L’intérêt du scanner dans la prise en charge des syndromes coronaires chroniques se renforce.
L’intérêt du scanner dans la prise en charge des syndromes coronaires chroniques se renforce. On savait depuis quelques années que cet examen a une excellente valeur prédictive négative pour éliminer l’existence de lésions coronaires significatives chez les patients suspects d’angor. Depuis, l’étude Scot-Heart, publiée en 2018, a montré que son utilisation pour le suivi de patients avec un angor stable s’accompagne d’un taux plus bas d’infarctus du myocarde et de décès coronariens (1). "Le scanner aide à préciser les caractéristiques de la plaque d’athérome et prédit le risque d’événement cardiovasculaire...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…