Cancer du poumon : une vaste étude contredit la HAS sur l’intérêt d’un dépistage systématique | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Cancer du poumon : une vaste étude contredit la HAS sur l’intérêt d’un dépistage systématique

Une étude présentée récemment à Toronto pourrait bien faire bouger la position de la Haute Autorité de santé (HAS) concernant l’intérêt du dépistage par scanner du cancer bronchopulmonaire chez les sujets à risque (gros fumeurs ou anciens gros fumeurs, à partir de 50 ou 55 ans).

Baptisée Nelson, cette étude belgo-néerlandaise a porté sur 15 792 personnes présentant un risque élevé de développer un cancer du poumon. Les participants ont été répartis aléatoirement en deux groupes dont l’un a bénéficié d'un dépistage et l’autre non. Le dépistage consistait en la réalisation à intervalles réguliers de scanners thoraciques. Le suivi a été de 10 ans. Les chercheurs ont mis en évidence que le dépistage avait amélioré le taux de survie, avec une réduction de 26 % des décès dus au cancer du poumon chez les hommes. La réduction était même supérieure chez les femmes. En outre, 69% des cancers détectés était à un stade 1A ou 1B ; et le taux d’intervention chirurgicale était multiplié par presque 3 dans le groupe dépistage (67,7 contre 24,5%).

Pour l’European Lung Foundation, "cette étude pourrait marquer un tournant dans la prise en charge du cancer du poumon". L’European Respiratory Society (ERS) a salué ces "résultats attendus depuis longtemps". Et elle encourage les pays européens à instaurer sans tarder des programmes de dépistage du cancer du poumon pour les personnes à haut risque, de façon à diminuer le nombre de cancers détectés trop tardivement. Elle exhorte l’UE à élaborer des directives visant à aider ses États membres à mettre ces programmes en place.

En 2016, la HAS a considéré que le dépistage du cancer du poumon chez les fumeurs ne serait pas utile. Elle estimait que...

Sources : 

European Lung Foundation, 9 octobre 2018. Avec Le journal du dimanche (Anne-Laure Barret, 18 novembre 2018). Communiqué de l’International Association for the Study of Lung Cancer (IASLC).

17 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…