Pour une meilleure santé des travailleurs assis, surélevons les bureaux

19/09/2022 Par Pr Philippe Chanson
Endocrinologie-Métabolisme Médecine interne
Les personnes qui travaillent dans un bureau passent la plupart de leur journée de travail assis et gardent même aussi une propension à rester assis plus longtemps en dehors du travail. Or, le temps passé assis de manière prolongée est associé à divers problèmes de santé et à une mortalité prématurée. Les gens restant assis au travail pendant longtemps ont une diminution de la force, une performance au travail inférieure et restent présents plus longtemps. Il est donc important de développer des interventions afin de réduire le temps passé assis au travail. Pour autant, il faut en évaluer la pertinence !

  Afin d’évaluer l’efficacité d’une intervention (avec ou sans bureau ajustable en hauteur) pour réduire le temps passé assis chaque jour, une étude a été mise en place dans des administrations locales du Royaume-Uni. Les sujets étaient randomisés en 3 groupes : un groupe témoin qui continuait sa pratique habituelle de travail au bureau, un groupe dit « SWAL » (Smart Work and Life) qui comportait toute une série de stratégies (organisationnelle, environnementale, individuelle et en groupe) destinées à changer les comportements. Le 3ème groupe était un groupe qui recevait aussi la formation SWAL mais qui travaillaient sur bureau dont la hauteur était ajustée de manière à ce qu’ils travaillent debout et non assis. Le temps passé assis était évalué par un accéléromètre après 12 mois. L’âge moyen des participants était de 44.7 années et 72.4 % étaient des femmes. Le temps passé chaque jour assis à 18 mois était significativement inférieur dans les groupes interventions : sous SWAL seul= -22.2 min/jour (IC 95 % = -38.8 à -5.7 min/jour ; p = 0.003) et sous SWAL + bureau surélevé = -63.7 min/jour (-80.1 à -47.4 ; p < 0.001) en comparaison du groupe témoin. L’intervention SWAL associée à une surélévation du bureau était plus efficace que l’intervention SWAL seule en termes de modification du temps passé assis (-41.7 min/jour ; -56.3 à -27 ; p < 0.001). D’autres différences étaient observées : petite amélioration du stress, du bien-être et de la vigueur ainsi qu’une amélioration des douleurs des membres inférieurs, une amélioration des normes sociales pour s’asseoir et se lever au travail. En conclusion, une stratégie basée sur des modifications comportementales mais surtout sur un relèvement de la hauteur du bureau est associée à une réduction du temps passé assis. C’est surtout le bureau surélevé qui est 3 fois plus efficace !

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Jean-Marc Juvanon

Jean-Marc Juvanon

Non

Il est évident que le "consentement à l'impôt", en l'occurrence les cotisations sociales obligatoires, va etre remis en cause. En ... Lire plus

0 commentaire
3 débatteurs en ligne3 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17