Covid- 19 : influence du groupe sanguin

23/03/2020 Par Marielle Ammouche
Infectiologie
Le groupe sanguin ABO pourrait avoir un impact sur la contamination par le Sars-Cov-2. C’est ce que révèle une étude chinoise qui vient d’être publiée et qui a porté sur près de 2 200 patients atteints de Covid-19 (confirmé au test Sars-CoV-2) provenant de trois hôpitaux chinois à Wuhan et Shenzhen.
 

Les données concernant leur groupe sanguin ont été analysées et comparés à 3 700 sujets non malades provenant des mêmes villes. Parmi les sujets porteurs du virus, il y avait 37,75% de groupe A, 26,42% de B, 10,03% de AB et 25,80% de O. Chez les comparateurs, cette répartition était de 32,16%, 24,90%, 9,10% et 33,84% respectivement.  Les auteurs ont alors mis en évidence que la contamination par le coronavirus était moins fréquente chez le sujets du groupe O (risque inférieur de 33%, p < 0,001), mais plus fréquente chez ceux du groupe A, avec un surrisque de 20% (p=0,02). En outre, les auteurs ont étudié l'influence de l'âge et du sexe l’infection ; mais aucune corrélation n’a été montrée.  Selon cette étude, les personnes du groupe sanguin A ont donc un risque significativement plus élevé d'acquérir le Covid-19 par rapport aux groupes sanguins non A, tandis que le groupe sanguin O présente un risque d'infection significativement plus faible. Ce résultat ne surprend pas Jacques Le Pendu, directeur de recherche à l'INSERM au laboratoire de recherche en cancérologie et immunologie Nantes-Angers (Inserm-Université de Nantes) interrogé par France Inter. "Ce n'est pas étonnant. Nous avions trouvé la même chose en 2003 pour le Sars sur une épidémie à Hong-Kong", précise t-il.  L’origine de ce phénomène pourrait être liée aux anticorps (anti A et B) présents chez les sujets du groupe O, comme le montrait une étude in vitro  publiée en 2008 dans Glycobiology avec le Sars-Cov. La présence de ces anticorps sur le virus perturbe l'accrochage du virus avec les cellules-hôtes. Une fois entré dans l'organisme, le coronavirus ne peut se multiplier car les anticorps bloquent l'interaction entre la protéine S et son récepteur cellulaire, l'enzyme 2, est-il ainsi expliqué.

Approuvez-vous la proposition de l'Assurance maladie de dérembourser les prescriptions des médecins déconventionnés ?

Valérie Briole

Valérie Briole

Non

Comment les patients qui cotisent à la sécurité sociale et à leur mutuelle de façon obligatoire, vont accepter de ne percevoir en ... Lire plus

0 commentaire
19 débatteurs en ligne19 en ligne





 
Vignette
Vignette

La sélection de la rédaction

La Revue du Praticien
Addictologie
Effets de l’alcool sur la santé : le vrai du faux !
20/06/2024
0
Podcast Vie de famille
Le "pas de côté" d'un éminent cardiologue pour comprendre le cheminement de son fils apprenti chamane
17/05/2024
0
Rémunération
"Les pouvoirs publics n'ont plus le choix" : les centres de santé inquiets de l'avenir de leur modèle...
07/05/2024
3
Infirmières
Les infirmières Asalée sauvées?
16/04/2024
3
La Revue du Praticien
Pneumologie
Asthme de l’enfant avant 3 ans : une entité particulière
19/04/2024
0
Santé publique
Ce qui se cache derrière la hausse inquiétante de l'infertilité
13/03/2024
17