"Je suis devenu la pire des ordures" : un interne ostracisé pour avoir dénoncé ses semaines de 96 heures | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Je suis devenu la pire des ordures" : un interne ostracisé pour avoir dénoncé ses semaines de 96 heures

Un temps de travail qui explose le plafond réglementaire, des tâches ingrates, une formation quasi-inexistante… En dénonçant de manière factuelle les conditions dans lesquelles se déroulent son stage aux urgences gynécologiques d'un grand hôpital, cet interne en médecine générale s'est attiré les foudres de la direction, des médecins seniors et même de certains internes. Isolé, ostracisé, presque harcelé, il témoigne de son amertume. "Aujourd'hui, je suis interne de médecine générale, en fin de 1ère année. J'ai choisi ces études et ce métier pour soigner des gens, apprendre la médecine, apporter...
63 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…