PUB

Dossiers du moment

Vous êtes ici

A+ A-

Enfumés par la négo, les radiologues ne veulent plus jouer

Sonnés par la baisse autoritaire de leurs tarifs, les radiologues sont hésitants sur la tonalité de leur riposte. En pleine période électorale, face à un avenir politique plus qu'incertain, les partisans d'un paritarisme conventionnel exigeant et ceux d'une sécession plus brutale s'affrontent.

"1 248 signatures ! C’est énorme, supérieur au score de la pétition que nous avions lancée contre l’avenant N° 8 à la convention médicale en 2012, instaurant la baisse sur trois ans de nos tarifs pour financer certaines revalorisations extra-radiologiques." Le Dr Henri Guérini a perdu le recours devant le conseil d’Etat intenté contre l’avenant N° 8, mais il a créé son syndicat, l’Union des radiologues de France, franchement opposé à la ligne conventionniste suivie par la Fédération nationale des médecins radiologues (FNMR), habituel négociateur de la profession, face à la Cnam.  "1 248 signatures, cela signifie que le tiers de la profession nous suit lorsque nous demandons aux syndicats de retirer leur signature à la convention 2016".

Le Dr Guérini rappelle l’histoire qu’il ne se lasse pas de raconter à ses confrères libéraux : les négociations entre l’assurance maladie et la FNMR en vue de la signature d’un nouvel accord  tarifaire triennal 2017-2020 ayant échoué, l’Etat a fait adopter un nouvel article dans le cadre du budget 2017 de la Sécurité sociale. Lequel article 99 autorise le directeur de l’Uncam (groupement des caisses nationales d’assurance maladie) à modifier unilatéralement la convention nationale pour moduler les tarifs forfaitaires des actes d’électroradiologie. Ce qui sera fait illico, en tout début janvier.

900 millions d'euros d'économies en 10 ans

Les forfaits techniques pour les scanners, l’IRM et TEP sont rabotés (16 millions d’euros d’économies sur les remboursements pour l’assurance maladie), et à partir de début avril, la majoration Z est supprimée au profit d’une majoration d’un montant moins important, ouverte à tous les actes de radiologie quelle que soit la spécialité du médecin (radiologue, pneumologue ou rhumatologue). Soit une économie de 34 millions d’euros supplémentaires. 

La profession s’étrangle

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…