Arrêts de travail post IVG: les gynéco-obstétriciens s'opposent aux sages-femmes | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Arrêts de travail post IVG: les gynéco-obstétriciens s'opposent aux sages-femmes

Le décret élargissant le champ d’action des sages-femmes prévoit qu’elles pourront prescrire un arrêt de travail de 4 jours maximum (renouvelable une fois) à la suite d'une IVG. Le Syngof, regroupant les gynécologues obstétriciens, tire la sonnette d'alarme sur les risques que cette innovation fera courir aux femmes. Un arrêt de travail relève d'une situation pathologique, et cette situation relève d'un médecin, signale le Syngof dans un communiqué. Les IVG ne sont pas sans risques, et en cas de complication "l"intervention d'un médecin est obligatoire". Le syndicat estime que le...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…