Gaz hilarant : après le décès de leur fils, des parents alertent | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Gaz hilarant : après le décès de leur fils, des parents alertent

Après le décès de leur fils de 19 ans, un couple alerte sur les dangers du protoxyde d'azote dans les soirées. Une utilisation qui inquiète aussi les médecins. En mai dernier, Yohann, 19 ans, décédait d'un arrêt cardiaque quelques minutes après avoir pris du gaz hilarant. Il avait l'habitude d'inhaler du protoxyde d'azote lors des soirées avec ses amis. Aujourd'hui, ses parents veulent alerter sur les dangers de ce gaz, détourné pour ses propriétés euphorisantes. Le gaz hilarant, drogue légale et pas chère des jeunes L'utilisation de ce produit en...

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

Aujourd'hui dans l'actu

Gestion du cabinet

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…