Lévothyrox : une étude de bioéquivalence sème le doute | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Lévothyrox : une étude de bioéquivalence sème le doute

Dans le contexte actuel de crise due au changement de formulation du Lévothyrox, une étude publiée en mars 2017 apporte un éclairage important. Elle suggère, en effet, des variations de bioéquivalence plus importantes que l’on pouvait imaginer : de plus de 20% chez près d’un tiers des patients. Pour rappel, la crise provient d’un changement d’excipients, réalisé dans le but d’améliorer la stabilité de l’hormone thyroïdienne : le lactose a ainsi été remplacé par le mannitol. Cependant un certain nombre de patients ont alerté sur des effets indésirables, apparus suite...
29 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…