Hôpital : la gouvernance arbitraire, première cause de souffrance chez les médecins | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Hôpital : la gouvernance arbitraire, première cause de souffrance chez les médecins

Arbitraire dans la gouvernance, dialogue impossible avec les responsables, pesanteur hiérarchique… Voilà les principales causes de souffrance des praticiens hospitaliers, mises en lumière par l'Observatoire de la souffrance au travail d'Action Praticiens Hôpital. Lancé en décembre 2017, l'Observatoire de la Souffrance au travail d'Action Praticiens Hôpital a dévoilé ses derniers chiffres. En 2018, 64 fiches de souffrance ont été transmises. 23 viennent de CHU, 36 de CH et 5 d'établissements publics de santé mentale (EPSM). Dans un cas sur cinq, le déclarant est chef de service ou chef de pôle...
2 commentaires

L’accès à la totalité de l’article
est réservé aux professionnels de santé.

Vous êtes professionnel de santé ? Rejoignez-nous !
Décryptez Commentez

Inscrivez-vous
gratuitement

Créer un compte

Déjà inscrit ?

Système d'authentification des professionnels de santé

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…