"Urgences vitales uniquement" : les patients priés de faire demi-tour | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

"Urgences vitales uniquement" : les patients priés de faire demi-tour

"Seules les urgences vitales seront prises en charge par manque de personnel". Voilà ce que l'on pouvait lire ce lundi à l'accueil des urgences de Gonesse, dans le Val d'Oise.

En sous-effectif, les urgences de l'hôpital de Gonesse, dans le Val d'Oise, n'étaient pas en mesure d'assurer un service habituel, ce lundi. "Le service assure un service minimum. Seules les urgences VITALES seront prises en charge par manque de personnel", pouvait-on lire sur la porte menant à la salle d’attente. Un mot imprimé à la va vite, sans signature de la direction. En cause ? Des arrêts maladies simultanés et massifs des personnels des urgences adultes, un service touché depuis plusieurs jours par un mouvement de grève.

A l’heure de la relève de l’équipe de nuit à 6h30, où des effectifs manquaient déjà, le constat est celui-ci : le nombre d’absents parmi les assignés au service minimum ne permet pas d’assurer un service normal.

Un délestage des patients vers d’autres hôpitaux est demandé, notamment aux Smur et aux pompiers, par la direction. Côtés patients, divers...

10 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…