Nationaliser les centres de santé, fin du paiement à l'acte… Les solutions d'un MG contre les déserts | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Nationaliser les centres de santé, fin du paiement à l'acte… Les solutions d'un MG contre les déserts

Un gériatre et ancien médecin généraliste de Lozère a été poursuivi par l’Ordre national des médecins pour ne pas avoir payé sa cotisation annuelle à la fin de l'année dernière. Assumant son geste, le médecin âgé de 66 ans défend un “acte symbolique” pour être entendu par l’instance sur ses propositions pour lutter contre les déserts médicaux. 

Il a voulu faire parler de lui pour médiatiser la cause qu’il défend depuis de nombreuses années. Gériatre et ancien médecin généraliste pendant vingt ans en Lozère, à 66 ans, le Dr Alain Frobert a refusé de payer sa cotisation annuelle au Conseil de l’Ordre. Une décision qui lui a valu une assignation en audience civile devant le tribunal d’instance. 

Loin de s’en vouloir, le médecin est même très remonté contre l’instance. Il reproche à l’Ordre, de ne pas “représenter l’opinion plurielle des médecins”. Depuis des années, il émet des propositions pour un nouveau système de santé et réclame la création de “centres de santé nationaux” mais n’a jamais été entendu ni reçu malgré ses demandes. Il reproche également au président de l’Ordre, le Dr Bouet, d’avoir publié un livre (Santé : explosion programmée, NDLR) dans laquelle il s’exprime en son titre de président, bafouant le code de déontologie. Livre d’analyse avec lequel il s’estime d’ailleurs en total désaccord. Pour faire bouger les choses, le médecins cévenol a lancé une pétition proposant toute une série de mesures pour répondre au problème des déserts médicaux. Son texte a recueilli plus de 81.600 signatures. 

Tout a démarré il y a deux ans, au moment de l’élection présidentielle, en 2017. “Mais déjà, bien avant, j’ai fait ma thèse sur les centres de santé idéaux", explique le médecin. “J’ai remarqué que pendant les élections, on parlait des jeunes médecins qui ne souhaitaient plus s’installer en libéral. Cela faisait déjà quarante ans que je réfléchissais à cette question. Alors j’ai tout relancé”, explique-t-il. 

 

 

Le médecin lance sa pétition et très vite, reçoit des soutiens. Quelques mois plus tard, il est contacté par le Conseil économique social et environnemental (CESE) de Paris, alors chargé par le ministère de la Santé de faire des recommandations sur les déserts médicaux, qui lui annonce se saisir...

55 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…