Frais faramineux, laxisme, mauvaise gestion... La foudre de la Cour des comptes s'abat sur l'Ordre des médecins | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Frais faramineux, laxisme, mauvaise gestion... La foudre de la Cour des comptes s'abat sur l'Ordre des médecins

Dans un rapport publié lundi 9 décembre, les Sages de la rue de Cambon pointent de nombreux dysfonctionnements dans la gestion de l'Ordre des médecins. Celui-ci conteste "le fond et la forme" de ces conclusions.  

 

"Faiblesses" et "dérives préoccupantes". Le "désordre" semble avoir pris place au sein de l'Ordre des médecins. Dans son dernier rapport, publié lundi 9 décembre, la Cour des comptes appelle l'instance à se réformer en profondeur après avoir fait le constat de plusieurs dysfonctionnements de gestion. 

"En dépit d’un contrôle de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) en 2000, d’un contrôle de la Cour des comptes en 2011 et d’un contrôle de la mission d’inspection des juridictions administratives (MIJA) en 2013, l’Ordre des médecins n’a procédé qu’à une petite partie des changements qui lui étaient recommandés", note le rapport

En février dernier, Le Canard enchaîné avait déjà dévoilé les conclusions provisoires de ce rapport sans que l'Ordre n'ait été tenu au courant. Celui-ci avait alors contesté plusieurs points levés par la Cour des comptes et avait mis en œuvre quelques recommandations formulées par la Cour et annoncé "des mesures correctrices".  

Principal grief de la Cour : les indemnités perçues par les membres de l'Ordre, dont les ressources annuelles sont d'environ 85 millions d'euros et proviennent essentiellement des cotisations obligatoires des quelque 300 000 médecins (335€ en 2019). 

Si les fonctions ordinales sont des fonctions bénévoles, le rapport indique qu'il est toutefois possible les indemniser à hauteur de 121 000€ par an. En 2017, les frais et les indemnités représentaient 17% du budget annuel réalisé par l'Ordre dans son ensemble. Sur la même période, 16 membres du bureau national ont perçu plus de 1 million d'euros d'indemnités.

Pour les 40 % d’élus retraités – l’âge moyen des membres du bureau est de 71 ans –, "ces montants élevés ne constituent pas une compensation de perte d’activité professionnelle mais bien un revenu complémentaire", indique le rapport. Parmi ces membres, six (le président, le secrétaire général, les trois secrétaires généraux adjoints et le trésorier) ont perçu des indemnités forfaitaires représentant au total plus de 500 000 €, soit près de 90 000 € par personne. Les autres touchent...

41 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…