PUB

Dossiers du moment

Vous êtes ici

A+ A-

Déçue de la médecine libérale, j'ai passé mon CAP de pâtisserie

A 40 ans, Docblouze* rêve de plaquer la médecine générale pour ouvrir sa boutique de pâtisseries. Elle vient même de décrocher son CAP et cherche la bonne idée qui pourrait l'emmener loin des patients consommateurs de soins, de la pression des caisses et des tracas de paperasse. Elle ne sait pas encore quand, mais c'est sûr, elle partira.

 

"J'adore la pâtisserie. C'est une passion depuis longtemps. J'avais eu l'idée de passer le CAP de pâtisserie en candidat libre il y a déjà trois ans, pour faire une surprise à la famille. Mais j'avais raté la date d'inscription. Ensuite j'étais enceinte, puis le bébé… Et cette année, j'avais toujours cette idée en tête. Quand je suis tombée par hasard sur un livre "Passer votre CAP en candidat libre", je me suis dit que c'était le bon moment.

Je me suis inscrite en novembre, pour des épreuves en mai et juin. Je n'ai eu aucun cours. J'ai fait des entraînements à la maison, toute seule. Pour l'épreuve pratique, il faut faire quatre préparations : un entremets, quelque chose à base de pâte feuilletée ou pâte à chou, une tarte et quelque chose à base de pâte à brioche. Le tout en six heures. On court partout.

A l'écrit, j'avais une épreuve de gestion des stocks et approvisionnement et prévention santé environnement. Ce sont des questions basiques. J'avais quand même acheté quelques livres, lu les annales pour préparer. J'ai un peu révisé à l'arrache deux mois avant. Ce n'est pas très compliqué quand on a un doctorat, il faut être honnête.

C'est surtout la pratique qui est importante. La préparation m'a pris du temps. Je travaille tous les jours, j'ai un bébé de 20 mois et mon mari est souvent en déplacement. Donc j'ai fait ça quand le bébé dormait, quand j'avais un peu de temps. C'était souvent le soir après 21h30, les week-ends… Les viennoiseries ont été écoulées au travail de mon mari. Et j'ai beaucoup donné de gâteaux, à des amis, à des voisins… A la fin j'avais une overdose de pâte à chou.

J'ai eu des moments de découragement, je me suis dit que...

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…