Troubles musculo-squelettiques : agir durablement | egora.fr
PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Troubles musculo-squelettiques : agir durablement

Depuis une vingtaine d'années, le monde du travail est confronté à de profondes mutations qui s’accompagnent d’une montée en puissance des troubles musculo-squelettiques. Le Pr Yves Roquelaure*, médecin du travail au CHU d’Angers et directeur de l’équipe Inserm "Epidémiologie en santé du travail et Ergonomie" (Irset-Inserm 1085, Université d’Angers), détaille les divers leviers de prévention qui existent.

 

Egora-Le Panorama du médecin : Quels secteurs sont les plus concernés par les troubles musculo-squelettiques ?

Pr Yves Roquelaure. Depuis les années 2000, le nombre de troubles musculo-squelettiques (TMS) chez les travailleurs français n’a cessé d’augmenter à raison de 15 à 20% chaque année, jusqu’à représenter, à eux seuls, 87 % des maladies professionnelles en 2015. Depuis, la tendance est à la stabilisation s’agissant du nombre de maladies professionnelles attribuables aux TMS. Seulement les TMS reconnus en maladie professionnelle ne sont que le sommet émergé de l'iceberg… Et ces troubles musculo-squelettiques ne sont pas seulement présents là où les contraintes physiques sont élevées, comme dans l’industrie ou le bâtiment par exemple. Les douleurs chroniques touchent ainsi de plus en plus de travailleurs dans le secteur tertiaire, notamment en bureautique où l’on constate une forte prévalence de lombalgies chroniques, de cervicalgies et d’atteintes scapulaires chroniques par hypersollicitation statique. La prévalence des TMS est très élevée dans les métiers de l’aide et du soin à la personne où le risque de syndrome du canal carpien est double de celui de la population générale. Ainsi dans certains Ehpad, pratiquement tout le personnel est ou a été touché par des TMS, et de plus en plus par des risques psychosociaux. La situation est extrêmement critique… Ce sont eux les 'Ouvriers Spécialisés' du 21ème siècle ! Dans un contexte de climat social tendu, le personnel soignant présente également un niveau élevé de risque de TMS. Et l’on observe aussi de plus en plus de cas de TMS de l’épaule chez les enseignants.

Les troubles musculo-squelettiques demeurent en effet des maladies multifactorielles. Et il semble aujourd’hui que les facteurs psychosociaux et organisationnels au travail tels que les pratiques managériales induisant du stress, un sentiment d’injustice, un manque de reconnaissance ou de sens soient des phénomènes aussi forts que les phénomènes mécaniques, si ce n’est davantage…  Les déterminants avec les risques psychosociaux (RPS) demeurent ainsi relativement proches, en termes d’organisation du travail et de pratiques managériales notamment. Aussi la prévention des TMS s’inscrit elle dans un plan "santé travail" global…

 

Quels sont les acteurs "clé" de la prévention primaire ?

La prévention primaire visant à réduire les contraintes à la source est très largement entre les mains des dirigeants des entreprises. L’efficacité de la politique de prévention d’une entreprise dépendra ainsi de la capacité de dialogue de ses dirigeants avec les services de santé au travail mais également avec les partenaires sociaux. Ce doit être une préoccupation centrale de l’entreprise. Il s’agit là de favoriser un bon dialogue social et de donner les moyens aux services de santé au travail de jouer pleinement leur rôle de préventeur en déployant ainsi une véritable politique de prévention sur le terrain. Via par exemple la promotion d’une activité physique régulière et l’apprentissage de gestes et techniques d‘échauffement, d’assouplissement et de renforcement musculaire à l’attention des travailleurs. Ces techniques sont génératrices de prévention, surtout dans le secteur tertiaire...

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…