PUB

Vous êtes ici

A+ A-

Paracétamol pédiatrique : une liste des spécialités disponibles en fonction du poids

Dans le contexte de tensions d’approvisionnement en paracétamol - et concernant particulièrement les produits pédiatriques- l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) vient de publier une liste des spécialités pédiatriques de paracétamol, en fonction du poids de l’enfant. L’objectif est de faciliter l’identification des médicaments qui peuvent être actuellement délivrés par les pharmaciens pour remplacer le médicament habituel en cas d’indisponibilité immédiate de celui-ci.

 

Cette liste a été élaborée en concertation avec les professionnels de santé et associations de patients.

En particulier pour les enfants les plus petits (nourrissons entre 3 et 4 kg), il y a une rupture de stock du doliprane 100 mg, suppositoire sécable. En conséquence, il faut utiliser les deux formes buvables disponibles, qui doivent être réservées à cette catégorie : Doliprane 2,4 %, et Dolko 60 mg/2 ml (à partir de 3,5 kg).

A partir de 4 kg, l’ANSM liste les alternatives possibles aux formes buvables.

En cas de remplacement d’une spécialité par une autre l’information des parents est alors fondamentale car les modalités d’utilisation de cette spécialité peuvent différer de celles de la spécialité qu’ils ont l’habitude d’utiliser.

L’ANSM rappelle que ces tensions d’approvisionnement sont essentiellement dues à « l’augmentation de la consommation liée notamment à l’ampleur importante des trois épidémies saisonnières de ces dernières semaines, bronchiolite, grippe et Covid-19 », à laquelle s’ajoute « la situation géopolitique » qui impacte le conditionnement du paracétamol. "Nous mettons tout en œuvre pour limiter l’impact des tensions en paracétamol", assure l’agence sanitaire. Les laboratoires ont augmenté leur capacité de production, et l’exportation de ces médicaments par les grossistes-répartiteurs a été temporairement interdite.

Face à ce contexte général de pénuries de médicaments, François Braun, ministre de la Santé et de la Prévention, et Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie, ont réuni le 2 février 2023 un comité de pilotage pour "identifier des solutions concrètes pour garantir la disponibilité continue des médicaments nécessaires à la population", expliquent-ils dans un communiqué.

 

 

1 commentaires

D'accord, pas d'accord ?
Débattez-en avec vos confrères.

Vous n'avez pas de compte ?

Inscrivez-vous gratuitement

Aujourd'hui dans l'actu

 

Site d’informations médicales et professionnelles,
Egora.fr s’adresse aux médecins, étudiants des facultés de médecine et professionnels de santé (infirmier, kiné, dentiste…). Nous traitons des sujets qui font le quotidien des médecins généralistes (démographie médicale, consultation, rémunération, charges, relations avec la CPAM, FMC, remplacement, annonces) et plus largement de tout ce qui concerne l’actualité santé : pathologies, médicaments, hôpital, recherche, sciences…